Méthodologie

La construction d’un nouveau bâtiment hospitalier requiert la rédaction d’un programme fonctionnel, qui déclinera l’ensemble des orientations choisies par le pôle pour le nouveau bâtiment en matière de parcours patient et d’organisation médicale et soignante. Ce programme fonctionnel permet à des groupements composés d’architectes et de constructeurs de proposer des offres cohérentes à l’hôpital pour retenir le projet immobilier le plus en adéquation avec les besoins exprimés par les utilisateurs dans le programme fonctionnel. La rédaction du programme fonctionnel est donc un travail essentiel qui engage l’établissement sur la totalité du projet. Sa réussite repose sur la participation, la réflexion et la discussion des professionnels du pôle pour que l’ensemble des corps de métiers apportent leur expertise. Trois groupes de travail ont été initiés dans le pôle de juin à septembre 2018 :Infirmières au travail

  1. Accueil des urgences et plateau médicotechnique lourd
  2. Hospitalisation conventionnelle
  3. Plateau ambulatoire (consultations et hôpitaux de jour)

Pour coordonner l’ensemble des groupes de travail, valider leurs propositions et rédiger le programme, a été créé un comité de suivi composé de 5 praticiens, de l’exécutif de pôle (chef de pôle, directeur de pôle, cadre supérieur de pôle, cadre administratif de pôle) et d’un pilote représentant la direction générale du GHU Paris. Ce comité se réunit tous les 15 jours.

Un grand pas a été franchi dans le projet du nouveau bâtiment Neuro 2022 : nous avons désormais choisi le groupement avec lequel nous allions travailler. Il s’agit d’un groupement entre CBC, filiale de Vinci qui construira le bâtiment, et l’agence d’architectes Pargade, qui travaille avec nous à la conception du bâtiment.

Nous avons attribué ce marché après une procédure concurrentielle négociée d’un an, véritable marathon entre quatre groupements en compétition pour remporter ce marché. Pour cela, pas moins de :

– 4 offres reçues en 6 mois, pour chacune l’équivalent de 2 cartons et 4 grands panneaux ;

– 24 personnes mobilisées, pour l’examen de chacune des offres ;

– 8 séances d’audition des groupements ;

– 1 séance de jury d’attribution

Le groupement a remis dans son offre finale le détail des plans par étage. La mise au point consiste à ajuster ces plans à notre usage, dans une discussion entre les utilisateurs finaux du bâtiment, et les architectes. 14 réunions se sont tenues avec les représentants du pôle à ce sujet. Les professionnels ont fait preuve d’une grande mobilisation.

Ces séances de dialogue, animées et constructives, ont permis d’aboutir à un accord sur le positionnement relatif des pièces et de leur forme. Ces plans sont «opposables » puisqu’inclus dans le contrat qui nous lie au groupement. D’autres étapes de travail sur les plans sont prévues à la rentrée, par zoom successif pour arriver à un niveau de détail suffisant à la construction du bâtiment. Ainsi, dans les prochaines étapes, nous devrons préciser avec le groupement la position des paillasses, des prises, des placards, des arrivées de gaz médicaux, etc.